Little Bighorn, par Ousmane Sow

6 juillet 2021  > 31 décembre 2021 Exposition , Événement

Revivez la bataille de Little Bighorn, dernière victoire indienne, grâce aux sculptures monumentales d’Ousmane Sow exposées à Mont-Dauphin !

  

Découvrez à Mont-Dauphin une œuvre majeure d’Ousmane Sow : « Little Bighorn », série de 24 personnages et 11 chevaux en taille augmentée, représentant une dizaine de scènes de combat.

Informations pratiques

Juillet-août : du mardi au dimanche à 14h10, 15h10, 16h10, 17h10

Septembre : du mardi au dimanche à 15h00, 16h00 et 17h00

Octobre à décembre : samedi et dimanche à 15h00 et 16h00

Réservation en ligne indispensable : cliquez ici

Attention : pour les visiteurs munis d'un billet, RDV au pied de l'escalier en arc-boutant de la caserne Rochambeau, au sud du village (voir le plan sur votre billet)

Plein tarif 6 € / Gratuit pour les moins de 26 ans (UE)

Exposition accessible par des escaliers.

  

Un épisode marquant de l’histoire des États-Unis d’Amérique

L’œuvre du sculpteur sénégalais Ousmane Sow vous fait revivre la célèbre bataille qui opposa les Indiens sioux et cheyennes à l’armée fédérale des États-Unis en 1876 au bord de la rivière Little Bighorn.

C’est Sitting Bull en prière qui vous accueillera à l’entrée de l’exposition. Représenté lors de la « Danse du soleil », Sitting Bull est à l’écart du combat et tourne le dos aux sculptures illustrant le cœur de la bataille. Parmi celles-ci, vous reconnaîtrez La charge de Two Moons, scène majeure de la série, comptant quatre chevaux morts enjambés par Two Moons et son cheval, à l’assaut du Soldat immobilisé et du Soldat à la tête renversée (un traître indien). 

La deuxième partie de l’exposition accueille quelques scènes marquantes représentant la défaite des troupes américainesLe clairon, La mort de Custer ou encore la Scène de scalp

  

Confrontez-vous aux sculptures d'Ousmane Sow

Kinésithérapeute de formation, Ousmane Sow a sculpté la plupart du temps des hommes en action. 

« Ses œuvres sont l'aboutissement d'un patient travail et d'une longue réflexion sur le corps humain. Un corps qu'il n'hésite pas à triturer, déformer, recréer, pour le plier à ce qu'il veut exprimer. »

Jacques A. Bertrand

Toutes les œuvres ont été sculptées selon une technique propre à l’artiste : structure en fer à béton – paille plastique fondue et modelée, puis toile de jute enduite d’une matière de sa composition. 

Pour en apprendre davantage sur la vie et les œuvres de l’artiste et sur sa technique, ainsi que sur la bataille de Little Bighorn et son contexte historique, rendez-vous à l’espace de médiation à l’extrémité de la galerie.

  

© Béatrice Soulé, Agence Roger-Viollet / ADAGP

   

Appréciez un espace d’exposition unique

L’œuvre « Little Bighorn » est exposée sous l’exceptionnelle charpente à la Philibert Delorme du comble de la caserne Rochambeau de Mont-Dauphin.

Cette caserne, construite au XVIIIe siècle est l’une des trois casernes du village fortifié de Mont-Dauphin. Adossée au rempart sud du village, la caserne Rochambeau a permis l’hébergement de plus de 600 soldats. 

Couverte à l’origine d’une terrasse d’artillerie, la caserne est dotée au début du XIXe siècle d’une charpente en berceau exceptionnelle qui reprend un procédé inventé au XVIe siècle par Philibert Delorme. L’espace d’exposition correspond à la partie de la charpente restaurée en 2015.

  

© Olivier Guéneau / Centre des monuments nationaux / ADAGP

  

Cliquez ici pour en savoir sur l'exposition "Little Bighorn".

  

Exposition réalisée avec le soutien de :

  

Avec le soutien d’Eiffage Sénégal

     

  

    

    

  

MenuFermer le menu