Ofertas y servicios

Ofertas

Visita commentad
En francés
2h 

Servicios y condiciónes de la visita

> Tienda-libreria

> Aseos

> Párquin autocar

> 30 escalones

> Se admiten perros con correa sujetos a ciertas condiciones: limpios, tranquilos y no demasiado numerosos en el grupo de visitantes

> El acceso libre a las murallas puede ser peligroso: ¡riesgo de caídas!

> Se aceptan bicicletas dentro de la Plaza Fuerte: párquin disponible cerca de los principales edificios.

> Área de descanso: en la recepción del monumento y en el espacio arbolado de la «Plantación»

  • Librairie-boutique Tienda-librería
  • Toilettes Aseos
  • Parking PMR Párquin / Párquin PMR

Accesibilidad

> Párquin PMR: dos plazas reservadas cerca de la recepción, place Vauban, dentro del pueblo.

> Aseos accesibles al público y adaptados a PMR en la recepción del monumento, place Vauban.

> Accesibilidad parcial del itinerario de la visita para PMR.

> Visitas específicas bajo reserva para público con deficiencia intelectual.

Plano del monumento

1

La caserne Campana

La caserne dite "Campana" accueille aujourd'hui la Mairie de Mont-Dauphin et un centre artisanal.

2

L'échauguette

L'échauguette du front du Guil constitue un point de surveillance avancé de la gorge d'où pouvait survenir la principale menace militaire.

3

La caserne Rochambeau

La caserne Rochambeau abrite des étages de casemates voûtées qui s’appuient sur l’épaisse courtine du front d’Embrun. Elle est remarquable par sa charpente du XIX° siècle inspirée des principes constructifs de l'architecte du XVI° siècle, Philibert Delorme.

4

L’église

L’église Saint-Louis est commencée en 1697 sur un projet de Vauban. Il n’en subsiste que le choeur, réalisé après sa mort, dans les années 1715-1720.

5

L'arsenal

L'arsenal, élément essentiel d’une place, aussi appelé « magasin d’artillerie », sert à la fois d’entrepôt et d’atelier.

6

La poudrière

La poudrière, terminée en 1700, est à l'origine un bâtiment rectangulaire voûté, épaulé de contreforts et entouré d’un mur pare-éclats. Vauban en a conçu le modèle, reproduit à plus d’une centaine d’exemplaires. En 1881, suite aux progrès de l’artillerie, on enterre le bâtiment sous une colline de terre, en l’enveloppant de galeries voûtées en quart de cercle.

7

La lunette d’Arçon

La lunette d’Arçon, construite entre 1728 et 1731 sur le glacis de la place, est l’une des trois redoutes ou lunettes avancées ordonnées trente ans plus tôt par Vauban pour surveiller un angle mort du front d’Eygliers (la seule réalisée). En 1791, le général d’Arçon commande sa transformation en une lunette à réduit de sûreté et casemates à feux de revers, vite baptisée « lunette d’Arçon ».

1

Accueil

Billetterie - Boutique - Librairie